Catégorie: commutation par paquets

Ajout et mise à jour du 9 décembre 2016

Ajout

1961 – Théorie sur l’utilisation de la commutation de paquets pour transférer des données

En 1961, démarrent les recherches qui aboutiront, vingt ans plus tard, à la naissance d’internet. Leonard Kleinrock, étudiant au M.I.T., publie une théorie sur l’utilisation de la commutation de paquets pour transférer des données. En 1969, grâce à ses recherches, est conçu le projet Arpanet (Advanced Research Projects Agency Network), premier « réseau à transfert de paquets ». Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volution_num%C3%A9rique

 

Mise à jour

1er octobre 1969 – 1er envoi d’un ordinateur à un autre dans le cadre du projet ARPANET

L’envoi est effectué sous le protocole de communication NCP qui sera abandonné en 1983 au profit du protocole TCP/IP. Jusqu’en 1990 année officielle de la clôture de nombreux centres demanderont à y être relié et il donnera naissance à de nombreuses applications qui feront le succès de l’internet (courrier électronique, FTP, …)

devient

29 octobre 1969 – 1er envoi d’un ordinateur à un autre dans le cadre du projet ARPANET

Le professeur Leonard Kleinrock est professeur distingué d’informatique à UCLA. Il a développé la théorie mathématique des réseaux de paquets, la technologie sous-jacente à Internet, alors qu’un étudiant de troisième cycle au MIT dans la période de 1960-1962. La naissance de l’Internet a eu lieu dans son laboratoire UCLA (3420 Boelter Hall) lorsque son ordinateur hôte est devenu le premier nœud de l’Internet en Septembre 1969 et c’est à partir de là qu’il a dirigé la transmission du premier message à passer sur Internet en Octobre 29, 1969.

Source : https://www.lk.cs.ucla.edu/index.html

La communication fut établie entre le premier noeud de l’internet l’Université de Californie à Los Angeles (mis en place par une équipe de 40 chercheurs dirigés par Leonard Kleinrock) et son second le Stanford Research Institute en Californie du Nord. Le message échangé était « log in » (connectez-vous) mais ils rencontrèrent des difficultés et il fut convenu que l’UCLA enverrait le mot «log», et que SRI répondrait avec le «in». Ils parvèrent à envoyer le «l» et le «o», le «g» causa cependant un débordement mémoire sur le Stanford LUTIN. Le premier message fut donc « Lo ».

Source : http://internethalloffame.org/blog/2012/10/01/leonard-kleinrock-tx-2-and-seeds-internet

L’envoi est effectué sous le protocole de communication NCP qui sera abandonné en 1983 au profit du protocole TCP/IP. Jusqu’en 1990 année officielle de la clôture de nombreux centres demanderont à y être relié et il donnera naissance à de nombreuses applications qui feront le succès de l’internet (courrier électronique, FTP, …)

 

Mise à jour

January 1, 1966 – Naissance du projet ARPANET

L’ARPANET vise à relier certaines universités américaines au sein d’un même réseau informatique et afin d’effectuer 3 tâches basiques : 1) se connecter à un ordinateur distant 2) lancer une impression à distance 3) transférer des fichiers entre ordinateurs

devient

January 1, 1966 – Naissance du projet ARPANET

L’ARPANET vise à relier certaines universités américaines au sein d’un même réseau informatique et afin d’effectuer 3 tâches basiques : 1) se connecter à un ordinateur distant 2) lancer une impression à distance 3) transférer des fichiers entre ordinateurs

Larry Roberts est engagé. Il utilise la théorie de la commutation par paquets de Léonard Kleinrock pour tenter d’établir une communication entre 2 machines distantes. Les 2 hommes travailleront ensemble afin d’établir la première communication qui interviendra finalement le 29 octobre 1969 entre l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) et le Stanford Research Institute en Californie du Nord (SRI).

Source : http://internethalloffame.org/blog/2012/10/01/leonard-kleinrock-tx-2-and-seeds-internet