Catégorie: Uncategorized

Ajout du 22 janvier 2015

Aujourd’hui j’ai parlé succinctement de l’histoire de l’internet à l’open atelier de Labomédia, spécialement des premiers navigateurs internet. Adrien qui était dans l’assistance en a profité pour nous apprendre l’origine de la première image qui a été publiée sur le web. Il s’agit d’une photo prise le 18 juillet 1992 par un ingénieur, Silvano de Gennaro, travaillant au CERN avec Tim Berners-Lee.

Quatre jeunes femmes du groupe Les Horribles Cernettes composé de membres de l’équipe du laboratoire posent devant l’objectif de Silvano de Gennaro. Tim Berners-Lee, fan du groupe, et membre lui aussi de cette joyeuse troupe, vient justement de parvenir à mettre au point le système qui permet de poster des photographies sur le web alors balbutiant.

Les Horribles Cernettes in 1992.jpg
« Les Horribles Cernettes in 1992 » by Source. Licensed under Fair use via Wikipedia.

Ajouts de photos et vidéos du 30 août 2013 – windows1.0, Machintosh, IBM PC

Ajouts des photos et vidéos suivantes :

Une vidéo pour illustrer la sortie de windows 1.0 en novembre 1985 : http://youtu.be/mxVEjRz4RGU
Une photo pour illustrer la sortie du Macintosh par Apple en août 1984 : http://www.flickr.com/photos/mwichary/
Une photo pour illustrer la sortie de l’IBM PC en 1981 : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:IBM_PC_5150.jpg

Sur les 66 événements actuellement présents sur la chronologie, voici la liste de ceux qui ne sont pas encore illustrés d’une photo ou d’une vidéo. Pour rappel, l’histoire chronologique du téléchargement en constitution sur ce blog étant d’essence collaborative (voir les modalités), toute contribution est la bienvenue !

October 1, 1969 – 1er envoi d’un ordinateur à un autre dans le cadre du projet ARPANET
July 1, 1979 – Compuserve lance son premier service en ligne : MicroNet
June 1, 1982 – Lancement du minitel en France
January 1, 1984 – Premier lecteur CD-rom commercialisé
July 4, 1985 – Taxe sur la copie privée
January 1, 1987 – Apparition de la technologie xDSL
January 1, 1988 – Naissance de l’IRC
January 1, 1989 – Naissance du web
January 1, 1989 – Apparition du CD-R
January 1, 1993 – Naissance du navigateur MOSAIC
January 1, 1993 – FDN et Altern
January 1, 1994 – Apparition des FAI français
January 1, 1994 – Naissance de Giganews
January 1, 1993 – FDN et Altern
January 1, 1994 – Naissance du navigateur NETSCAPE
January 1, 1997 – Naissance du P2P
January 1, 1997 – Les graveurs de CD se popularisent
January 1, 1999 – Naissance de la technologie DivX
January 1, 2001 – Apparition du concept de licence globale
January 1, 2002 – Apparition du bittorrent
January 1, 2002 – Première offre triple play
January 1, 2002 – Explosion de connexion ADSL en France
January 1, 2003 – Naissance de iTunes
January 1, 2003 – Création de the Pirate Bay
January 1, 2004 – ADSL 2
January 1, 2005 – Naissance de Megaupload
January 1, 2007 – Essor de la fibre optique

Les dates nécessiteront également d’être précisées jusqu’au jour près idéalement.

Ajouts du 29 août 2013 – spécial acteurs du mp3

Ajout des événements suivants à la chronologie en ligne concernant les acteurs du format de fichiers MP3.

  • janvier 2000 : Le site MP3.COM est attaqué en justice par l’industrie du disque pour violation de droits d’auteur : Alors que le site MP3.COM vient de sortir le 12 janvier son service My.MP3 lequel permet aux internautes d’accéder gratuitement depuis n’importe quel ordinateur relié à l’internet aux albums CD de leur discothèque, les majors du disque par le biais de leur association de défense, la RIAA (Recording Industry Association of America) porte plainte contre le site MP3.COM pour violation des droits d’auteur.
    Pour mettre en place son nouveau service My.MP3 le site MP3.COM a numérisé 80 000 CD de musique sans signer d’accord de licence avec les maisons de disque ce qui constituera aux yeux de l’industrie du disque une ‘piraterie’. Le site MP3.COM se défendra de cette accusation rappelant que le service My.MP3 permet d’écouter d’où ils veulent des CD qu’ils détiennent déjà. Pour constituer et accéder à leur discothèque en ligne , les internautes en effet devaient insérer chaque CD en leur possession dans leur lecteur de CD-Rom pendant quelques secondes, pour que le logiciel fourni par MP3.com puisse valider chaque ajout à la discothèque virtuelle de l’internaute. S’il ne possédait pas le CD ils avaient alors la possibilité de l’acheter sur un site partenaire. En outre quelques semaines le PDG du site MP3.COM affirmera que les attaques en justice de l’industrie du disque envers son service sont intolérables et participe d’une campagne de dénigrement responsable selon lui de la chute du cours de son action (son cours sera divisée par 4 en quelques mois). Il attaquera à son tour les majors du disque en justice au motif de diffamation et de pratiques commerciales illégales.
  • Avril 2000 : Le site MP3.COM au bord de la faillite du fait du procès qui lui est intenté passe des accords avec l’industrie du disque : L’action en justice intentée par l’industrie du disque à l’encontre du service en ligne My.MP3 mise en place en janvier 2000 par le site MP3.COM aboutit à sa fermeture en mai 2000. Mais surtout cette action en justice laisse entrevoir de lourds dommages et intérêts en faveur des majors du disque Sony Music, BMG, Warner Music group, EMI group et Universal qui lui réclament toute confondue la somme de 6 milliards de dollars. Menacé de faillite le site MP3.COM tente de trouver une entente avec les maisons de disque. Au cours de mois suivants, des accords à l’amiable sont finalement trouvés qui permet au site de continuer à utiliser le catalogue des maisons de disque. En plus de ces accords la maison de disque Universal Music parviendra à se faire dédommager de la somme de 50 millions de dollars.
    Le site My.MP3 finit par reprendre du service en décembre 2000 et deviendra à cette occasion payant.
  • Mai 2001 : Le site MP3.COM est racheté par le groupe Vivendi Universal : Les mois de procès qui l’ont opposé à l’industrie du disque ont rendu l’entreprise MP3.COM exsangue, et celle-ci est finalement rachetée par le groupe Vivendi Universal filiale du groupe Universal Music qui a fait partie des maisons de disque à l’origine du procès.  MP3.COM est racheté 372 millions de dollars. Au plus haut de son succès en 1999 le site avait été valorisé 7 milliards de dollars. Le groupe Vivendi Universal qui envisage de créer un service en ligne d’abonnement à la musique a fait l’acquisition avant MP3.COM un mois plus tôt d’un autre leader de la musique sous format mp3, le magasin en ligne eMusic.

Sources :

Ajouts du 11 août 2013 – spécial fichiers mp3

Ajout des événements suivants à la chronologie en ligne. Tous concerne le format de fichiers MP3.

  • Juin 1996 : Naissance de Cductive service de commande en ligne de fichiers mp3… sur CD : Le site web Cductive voit le jour en mai1996 lequel permet de se constituer puis de commander en ligne (0.99$ le titre) sa propre compilation musicale sur CD. Les CD étaient des disques de fichiers mp3 réalisés et gravés à la demande. Cductive n’était pas une major de la musique mais faisait la promotion de titres issus de labels indépendants. Il est le premier service de vente de fichiers mp3 mais pas sous forme de téléchargement uniquement sur CD. Plus tard en juin 1999, Cductive proposera bien la vente en ligne de fichiers mp3 avant d’être racheté par le leader du domaine eMusic. (sources : ici et ici et ici)
  • Novembre 1997 : Le site MP3.COM permet le téléchargement gratuit de mp3 : Le site web MP3.com voit le jour lequel fournit des ressources diverses sur le format de fichier mp3 qui acquiert de plus en plus en popularité et notamment des explications sur la manière de le consommer ou de le produire soi-même. En plus d’être une mine d’infos sur le sujet le site donne la possibilité aux internautes d’écouter les titres musicaux d’artistes indépendants issus de tous les répertoires musicaux mais aussi de les télécharger gratuitement au format mp3.
    Le site qui revendique très vite plusieurs millions de visiteurs chaque mois propose aux artistes de tout horizon connus ou inconnus, d’y venir pour y faire gratuitement leur promotion en y déposant leurs titres sous format mp3 que les internautes pourront donc écouter et télécharger et même acheter sur CD lesquels seront gravés par l’équipe du site mp3.com elle-même.  (sources ici et ici)
  • Juillet 1998 : Apparition de eMusic premier magasin en ligne entièrement dédié au téléchargement ‘légal’ de fichiers mp3 : Le site eMusic voit le jour afin de proposer un service de vente en ligne de fichiers MP3. Il se fait connaître tout d’abord en faisant la promotion d’artistes issus de labels indépendants avant d’incorporer peu à peu des artistes issus des majors. Il est à la fin des années 90 le site de référence en matière de vente de fichiers mp3. (sources ici et ici)

Ajouts du 31 juillet 2013 – Lois françaises sur le droit d’auteur

Ajout des événements suivants à la chronologie en ligne :

  • 3 novembre 1957 : Les oeuvres des auteurs protégées par une loi : La loi du 11 mars 1957 sur la propriété littéraire et artistique jette les bases du droit d’auteur. Le droit d’auteur est l’ensemble des prérogatives exclusives dont dispose un auteur ou plus généralement ses ayants droit (société de production, héritiers) sur des œuvres de l’esprit originales (source : wikipédia).
  • 3 juillet 1985 : Instauration de droits en faveur des artistes interprètes et des producteurs : En France la loi du 11 mars 1957 sur la propriété littéraire et artistique qui protège les droits d’auteur est complétée en 1985 de façon à protéger cette fois les artistes-interprètes ainsi que les producteurs de phonogrammes, de vidéogrammes et les entreprises de communication audiovisuelle.
    Ces nouveaux droits sont nommés « les droits voisins du droit d’auteur » qu’instaure la loi no 85-660 du 3 juillet 1985.
    Avant 1985, les artistes, interprètes et comédiens principaux ne recevaient aucune rémunération sur la diffusion et rediffusion des œuvres où ils étaient interprètes ou comédiens. Seul l’auteur des paroles, le compositeur de la musique, et leurs éditeurs respectifs touchaient une rémunération. L’artiste-interprète ne recevait qu’un pourcentage sur la vente des disques.
    A partir de 1985 du fait des droits voisins du droit d’auteur donc, un droit exclusif leur est accordé qui leur donne la possibilité d’autoriser ou d’interdire l’utilisation et l’exploitation de leur prestation et de prétendre à une rémunération en contrepartie de leur autorisation.
    (source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Droits_voisins)